J'arrête de manger mes émotions
Formation - Jour 5/7

 

EXERCICE
Stop à la honte !

Découvre combien pèsent sur toi les injonctions sociales, culturelles, familliales et tout de suite tu te sentiras plus légère.

La honte est une émotion, tu la ressens physiquement dans ton corps !

Ca ressemble au dégoût et c’est comme un poison, un poison de l’âme comme le dirait le célèbre neuropsychiatre Boris Cyrulnik.


La honte te donne envie de te cacher.

Souvent derrière des kilos en trop

Ou au contraire en maigrissant… jusqu’à ce que tu soit aussi fine qu’invisible.

La honte t’isole, te coupe de ton corps, t’enfermes dans tes pensées.

La honte te fait croire que tu es indigne d’amour, indigne d’intimité.

La honte est partout, elle touche tout tes domaines de vie.

Mais peut-être ici plus particulièrement ton apparence et ton image corporelle.

Tu as honte car te trouves trop grosse, trop grasse, trop moche, trop vieille, trop flétrie…

Mais ces phrases assassines ne sont que le poids des injonctions sociales, culturelles, familiales… et ne font que te couper de la réalité.

Te couper de la vie.


Sortir de la honte est un travail de longue haleine.

Il faut repérer les déclencheurs de honte, développer ton sens critique et déceler d’où viennent ces jugements que tu as sur toi. Pour t’extirper de « la toile de la honte » comme le dirait la chercheuse américaine en sociales sociales, Brenée Brown, il faudra aussi apprendre à t’exprimer, dire ta honte auprès de personnes bienveillantes qui seront en capacité de t’écouter.

Car la honte naît entre les gens et c’est également par eux qu’elle guérit.


C’est tout un programme mais on peut quand même commencer maintenant. La première étape serait de réaliser tous ces moments dans la journée où tu as honte. Pourquoi ? Par ce que tu ne corresponds pas à ton image idéalisée.

 

Je te propose ici de faire un  rapide exercice pour identifier :
1) ton identité idéale (la Barbie en toi, la fille parfaite, wonderwoman)
2) ton identité indésirable (toutes les facettes de toi que tu ne veux pas voir et surtout pas montrer).

 

Prends un cahier, un stylo et 5 min et compléte les deux phrases suivantes :


« Je veux toujours être perçue comme… »

Par  exemple : fine, élancée, dynamique, élégante, généreuse, aimable, souriante, entreprenante, vaillante, audacieuse…


« Je ne veux jamais être perçue comme… »

Par exemple : laxiste, malade, grosse, sans emploi, célibataire, sans volonté, négligée, sale, seule, qui ne réussit pas ce qu’elle entreprend…


Regarde maintenant ces deux listes et vois dans ton quotidien combien tu as honte dès que tu t’éloignes de ton image idéalisée et que te rapproche de ton identité indésirable.

 

Cet exercice te fait peur ? C’est bien normal !
Mais comment sortir d’un piège si tu ne vois même pas que tu es enfermée dedans ?
Comme le dirait le poète René Char :
« La lucidité est la blessure la plus proche du soleil ».

 

Si tu veux aller plus loin
J’ai créé un programme complet de 3 mois
CHOCOLAT & AMOUR DE SOI.
Le menu c’est par là !

IMG-9352.jpg
 

A demain pour l'avant dernier jour de la formation !
Surtout ne lâche rien ;)
Si tu es arrivée jusqu'ici tu fais partie des personnes qui ont de grandes chances d'embrasser le changement !

 
  • Facebook
  • Instagram

©2018 by J'arrête de faire l'autruche - Tous droits réservés - Mentions légales