Mon histoire?

Entre ma soeur et moi, j'étais celle qui finissait son assiette. 

Pas de chichis. Je mangeais ce qu'on me proposait. Et j'aimais ça.

La boulimie est arrivée à l'adolescence.  

Mon rêve de l'époque ? Devenir danseuse.

Ce qui m'a fait vriller ? 

Noter dans mon cahier tout ce que je mangeais. 

Prendre une pilule progestative pour mon cycle menstruel irrégulier.

D'où me venaient ces idées? 

D'une spécialiste. Une nutritionniste endocrinologue.  

Au conservatoire, c'était courant de faire appel à ce genre de professionnels.

Depuis la 6eme, on me calculait mon taux de graisse.

Alors je ne voyais pas où le mal était.

J'ai tenu un an. A manger sagement ce qu'on m'avait autorisé. 

Alors que mon Indice de Masse Corporel était parfait.

18.3.

D'après l'OMS à la lisière entre la maigreur et la normalité.

Mais trop de contrôle, tue le contrôle. 

J'avais épuisé ma dose de volonté. 

Et la boulimie est arrivée.

Elle m'a suivi durant des années. 

La fin du conservatoire. Les classes prépa. Mon arrivée à Paris.

Ca c'est apaisé en réalisant mon rêve : 

Travailler dans le milieu chorégraphique

Tomber amoureuse d'un garçon parfait. 

Mais quand on s'est séparés, les compulsions alimentaires m'ont retrouvée.

 Durant des années, le Zèbre que j'étais faisait l'autruche.

La tête plongée passionnément dans le travail, pour ne pas avoir trop mal.

Douée et reconnue dans mon métier, au final ça passait.


Jusqu'en 2015.

Chaque vendredi durant 6 mois, j'ai séjourné à l'hôpital, dans l'aîle des TCA.

(Si tu connais pas, c'est l'abréviation de Troubles des Comportements Alimentaires).

J'y allais pour prendre soin de moi.

J'y ai vécu un enfer....

 

L'équipe médicale a nié le Zèbre en moi.

Le peu d'estime qu'il me restait s'est envolé.

Ma joie, mes valeurs, mes appuis aussi.


En sortant de ce calvaire, je me suis jurée une chose.

Faire tout mon possible pour transformer cet épisode de vie.

J'ai plongé à bras le corps dans l'univers du développement personnel.

La psychanalyse, je connaissais déjà.

7 ans passés sur le divan.

Le yoga, la méditation, les méthodes somatiques aussi. 

Alors j'ai découvert l'hypnose ericksonnienne, l'Emotionnal Freedom Technique, la maïeusthésie, La Communication Non-Violente, les soins énergétiques,

le coaching et la PNL...  

J'ai lu, pratiqué, me suis formée.

Et surtout, j'ai commencé à goûter la vie !


En 2019, j'ai fait le grand saut.

J'ai changé de ville, de climat, de métier... mais pas de compagnon ;)

(Oui entre temps, un autre homme formidable est entré dans ma vie).

Mes accompagnements en ligne J'arrête de faire l'autruche sont nés.

Depuis, c'est simple, c'est le bonheur !

 

Aujourd'hui, ma mission?

J’accompagne avec coeur les femmes zèbres en proie aux TCA.
(Troubles des Comportements Alimentaires).
Je leur propose des raccourcis pour au plus vite croquer la vie !

 
  • Facebook
  • Instagram

©2018 by J'arrête de faire l'autruche - Tous droits réservés - Mentions légales